Important fauteuil en acajou

Retour aux highlights

Important fauteuil en acajou à dossier droit, les accotoirs mouvementés en retrait, reposant sur une ceinture contournée à décor de rocaille et feuillage, les pieds cambrés à volutes, recouvert de tapisserie au point (usures).
Attribué à Paul Saunders.
Travail anglais d’époque George II, milieu du XVIIIe siècle.
Hauteur: 99,5 cm – Largeur: 73,5 cm


Estimation 15 000 / 20 000 €, vendu 32 000 €

Beaussant-Lefebvre, Paris, 16 mai 2014


Ce modèle de fauteuil en acajou aux larges proportions est connu en Angleterre sous le nom de « Library Armchair » (fauteuil de bibliothèque). L’ouvrage de Thomas Chippendale publié en 1754, « The gentleman and Cabinet Maker’s director » le nomme quant à lui « french armchair » et reproduit un certain nombre de sièges extrêmement similaires. Les dossiers assez larges peuvent présenter une traverse apparente ou entièrement recouvertes comme sur le siège de la collection Wimborne. Les plus ornés possèdent une traverse avant et le système décoratif, sculpté dans l’acajou massif, repose sur un jeu d’agrafes en forme de C et de pastilles en relief ou cabochon, souvent lisses au centre. Nous les retrouvons ici sur les accotoirs et au centre de la traverse avant. Du point de vue de la structure ces fauteuils se caractérisent par des pieds assez vigoureux terminés par de fortes volutes en enroulement. Une suite de dix fauteuils et deux canapés livrés par Paul Saunders en 1757 pour le comte de Leicester à Holkham (Norfolk) permettent aux spécialistes d’attribuer cette série de fauteuils proches de celui de la collection de Lady Wimborne au célèbre Paul Saunders. Une paire de fauteuils pratiquement identiques se trouvait récemment sur le marché de l’art international (Arader galleries, New-York). Une paire très proche, également attribuée à Saunders (ayant perdue sa couverture d’origine probablement en tapisserie) a été vendue chez Christie’s à New-York, les 29 et 30 novembre 2012, lot 380. Particulièrement réputé comme tapissier, Saunders apportait un grand soin à la couverture de ses sièges, la qualité de la tapisserie de ce fauteuils plaide donc aussi pour ce rapprochement avec un certain degré de probabilité


beaussant_115